Arma III

Arma III 1.0

La simulation militaire la plus complète revient avec une technique splendide

Arma III est arrivé, et les amateurs de simulations militaires vont être aux anges. Bien éloigné des FPS traditionnels comme Call of Duty: Ghosts et Battlefield 4, Arma III est avant tout une simulation qui se veut au plus proche de la réalité. Pas question de canarder dans tous les sens en sautant et hurlant tel Rambo. La coordination avec vos alliés, la patience dans les engagements sont autant de gages de victoire dans ce Arma III qui se savoure avant tout dans des matchs multijoueurs intenses et rigoureux.
Lire la description complète

Les plus

  • Le moteur graphique et la distance d'affichage
  • Une simulation complète et réaliste
  • De nombreux mods déjà présents

Les moins

  • Difficile d'accès pour les débutants
  • La campagne solo pas encore disponible
  • Les animations

Moyen
-

Arma III est arrivé, et les amateurs de simulations militaires vont être aux anges. Bien éloigné des FPS traditionnels comme Call of Duty: Ghosts et Battlefield 4, Arma III est avant tout une simulation qui se veut au plus proche de la réalité. Pas question de canarder dans tous les sens en sautant et hurlant tel Rambo. La coordination avec vos alliés, la patience dans les engagements sont autant de gages de victoire dans ce Arma III qui se savoure avant tout dans des matchs multijoueurs intenses et rigoureux.

Une simulation pointue qui manque de contenu

Arma III fait dans la simulation rigoureuse et précise, et les amateurs sauront à quoi s'en tenir. Mais contrairement aux habitudes de la série, cet Arma III sort avec un contenu qui peut sembler insuffisant: le nombre d'armes et de véhicules disponibles pour le moment est bien inférieur à nos attentes.

Bohemia Interactive a ainsi souhaiter sortir un jeu bien fini plutôt que de le remplir de contenu buggé. Une intention louable, mais certains manquements sont à la limite de l'acceptable: le jeu est ainsi amputé de sa campagne solo pour le moment, et seuls le tutoriel et le mode multijoueurs sont disponibles (même si la campagne est prévue pour sortir prochainement, sous forme de DLC gratuit pour tous ceux qui ont fait l'acquisition du jeu).

Arma III a cependant l'immense avantage d'être entièrement ouvert au modding, et le contenu créé par les fans inonde déjà les serveurs du jeu. Un gage de qualité sur le long terme, même si l'on regrette que les fans en arrivent à combler les insuffisances de l'éditeur.

Des efforts de finition mais une accessibilité toujours aux fraises

Habituellement critiqué pour son manque de finition, le développeur tchèque Bohemia Interactive a pour une fois décidé de bien peaufiner son jeu pour sa sortie. Si une telle finition signifie malheureusement qu'une grande partie du contenu n'est pas encore disponible, on ne peut que saluer l'effort: le jeu est jouable sans bugs majeurs et même les parties multijoueurs se déroulent le plus souvent sans accroc.

L'autre défaut majeur de la série, son manque d'accessibilité, reste malheureusement toujours d'actualité. Sans campagne solo, les joueurs se retrouvent projetés presque immédiatement dans le mode multijoueurs et les premières heures de jeu risquent de se montrer douloureuses. Les contrôles sont toujours aussi peu instinctifs, et la pratique sera nécessaire pour apprivoiser le gameplay de cet Arma III (surtout lorsqu'il s'agit de conduire des véhicules ou d'utiliser l'inventaire).

Un moteur graphique incroyable

Dès le lancement d'Arma III, la qualité du moteur de jeu saute aux yeux. On sent qu'on est en face d'un jeu réservé au marché du PC, dont les graphismes n'ont pas été sous-optimisés pour des consoles moins puissantes. Les textures sont détaillées et la distance d'affichage est tout simplement incroyable. Du jamais vu pour un jeu de cet acabit, d'autant que les graphismes sont hautement personnalisables dans les options.

La beauté des graphismes et la distance d'affichage se payent néanmoins, et si le jeu sait rester fluide en toutes circonstances il vous faudra une machine puissante pour en profiter. À noter que Bohemia Interactive n'a malheureusement pas accordé le même soin aux animations (pourtant si importantes pour l'immersion dans un tel simulateur) qui sont de piètre facture, tout comme le moteur physique qui risque de vous surprendre plus d'une fois lors de la conduite des véhicules.

L'aspect sonore est quant à lui très travaillé, avec des effets criants de réalisme pour les armes ou les déplacements des personnages.

Notre verdict: à télécharger d'urgence pour les amateurs, les autres attendront

Arma III est excellent en l'état et ses graphismes sont éblouissants, mais nous nous trouvons en face d'un jeu qui ne semble pas encore terminé. Les fans de la saga ne devraient pas attendre une seconde de plus avant de se jeter sur l'excellent mode multijoueurs, mais ceux qui voudraient se lancer dans l'aventure pour la première fois seraient inspirés d'attendre les mises à jour à venir afin de profiter de plus de contenu et d'une campagne solo.